Ferrari Sergio, un spider racé ultra-exclusif

A l’occasion de la commémoration des 60 ans du partenariat de conception le plus réussi de l’histoire de l’automobile, entre Ferrari et Pininfarina, la Ferrari Sergio apparaît comme la plus exclusive des supercars, avec seulement 6 unités produites, chacune ayant déjà trouvé son acquéreur.

Un concept-car devenu réalité

S’il existe un concept qui incarne véritablement le partenariat de longue date entre Ferrari et Pininfarina, c’est bien la Ferrari Sergio. Initialement présentée au salon de Genève en 2013, elle était destinée à ne demeurer qu’un concept-car, mais Ferrari en a finalement décidé autrement pour en produire 6 unités.

Ferrari Sergio

Chacune d’elles a été soigneusement personnalisée par son propriétaire au Ferrari Taylor-Made, le nouvel atelier de personnalisation de luxe de la marque, d’où une grande variété de couleurs, de matériaux et de finitions pour répondre à tous les goûts. Il en résulte évidemment une voiture rapide, belle et résolument unique.

La Ferrari Sergio s’illustre par son prix dispendieux, pas moins de 3 millions d’euros, mais dépenser une telle somme pour ce supercar ultra-exclusif peut être considéré par les acquéreurs comme un investissement réfléchi.

Un design poussé à l’extrême

Conçue sur la base d’une 458 Spider, elle se fait l’écho stylistique des productions Ferrari-Pininfarina des années 60 et 70, en particulier la barre transparente qui relie les optiques avant calquée sur la Ferrari Dino originale. Son toit ouvert authentique fait quant à lui explicitement référence à la piste, exacerbant son sens de la sportivité.

Ferrari Sergio

Comme les autres modèles de 458, l’extrémité arrière sculptée de la Sergio est dominée par deux phares ronds. Mais ce qui lui donne définitivement son caractère farouche reste l’insert noir qui s’enroule autour des portières, longeant les panneaux de bascule jusqu’au spoiler avant semi-flottant, et ses jantes couleur or sublimées par une finition diamantée.

L’intérieur demeure globalement identique à celui d’une 458, hormis l’insertion des toutes dernières innovations technologiques, l’ajout de fibre de carbone supplémentaire et une garniture Alcantara.

Des performances diaboliques

Malgré ses formes harmonieuses, la Ferrari Sergio n’en demeure pas moins un roadster puissant et endiablé. En effet, si la Sergio brille par son esthétisme, elle a été conçue tout spécialement pour le pilote. L’aspect qui l’illustre sans doute le mieux est l’absence de vitre arrière qui permet au rugissement du V8 4,5L de 605ch à aspiration naturelle, emprunté à la Ferrari 458 Speciale A, d’inonder littéralement  l’habitacle.

Ferrari Sergio

Ses performances sont à la hauteur de son design, avec un 0-100km/h en à peine 3 secondes, le 0-1000m en 19,4s, et une vitesse de pointe tutoyant les 325km/h.

La première Sergio a d’ores et déjà été remise à son heureux propriétaire, la SBH Royal Auto Gallery à Abu Dhabi, lequel a opté pour le thème rouge et noir traditionnel de la carrosserie, un intérieur en cuir également noir cousu main avec surpiqûres rouges, et des sièges baquets finis en Alcantara.

Article rédigé pour Singularity MagazineVous recherchez un rédacteur Automobile ? Contactez-moi !

Crédits photos : Ferrari

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.