Google : 5 millions de dollars pour lutter contre l’extrémisme en ligne

Google vient de mettre la main à la poche pour aider à contrer l’extrémisme et le recrutement de terroristes en ligne en allouant 5 millions de dollars à un fonds d’innovation.

5 millions de dollars pour la lutte contre le terrorisme

La semaine dernière, Twitter a annoncé la fermeture de 300.000 comptes liés au terrorisme (lire l’article : Twitter ferme 300.000 comptes liés au terrorisme). C’est au tour du géant d’Internet d’allouer 5 millions de dollars à un fonds d’innovation géré par Google.org, qui fournira des bourses aux chercheurs et organisations qui créent des solutions aux problèmes de l’extrémisme en ligne et du terrorisme, apparemment toujours en forte croissance.

« Nos actions pour perturber la capacité des terroristes à utiliser Internet se concentrent sur trois domaines : tirer parti de la technologie, mener et partager des recherches, et partager les meilleures pratiques et encourager les efforts contre la radicalisation. Aujourd’hui, nous annonçons un nouvel effort de création sur ce troisième pilier », a déclaré Kent Walker, de Google.org.

« Aujourd’hui, nous développons cet effort et lançons un fonds d’innovation Google.org de 5 millions de dollars pour contrer la haine et l’extrémisme. Au cours des deux prochaines années, ce financement appuiera des solutions axées sur la technologie, ainsi que les efforts de base comme les projets communautaires destinés à promouvoir la résistance à la radicalisation ».

Des solutions pour enrayer la propagande de radicalisation en ligne

La première subvention, qui s’élève à 1,3 million de dollars, sera consacrée à l’ISD (Institute for Strategic Dialogue), une organisation spécialisée dans la lutte contre l’extrémisme au Royaume-Uni. L’ISD sera utilisé pour aider les leaders technologiques et des universités du Royaume-Uni.

Ce projet est le plus important dans son genre, à l’exception de ceux gérés par les organismes gouvernementaux, et « vise à produire des solutions novatrices, efficaces et axées sur les données qui peuvent saper et surmonter la propagande de radicalisation ».

Walker a en outre déclaré que Google espère que les subventions qu’il dépensera aideront à réduire les messages extrémistes en ligne, mais aussi les actions de haine.

« Nous n’avons pas toutes les réponses, mais nous sommes déterminés à jouer notre rôle », a conclu Walker.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *