Facebook teste les abonnements pour Instant Articles sur Android

Facebook testera prochainement des modèles d’abonnement aux news pour son outil Instant Articles avec un petit groupe d’éditeurs américains et européens dans le cadre du projet Journalism du géant des médias sociaux.

Différents modèles d’abonnement aux Instant Articles

Facebook vient d’annoncer qu’il testera et comparera deux modèles différents d’abonnement pour son outil Instant Articles. Le premier permettrait d’accéder à 10 articles gratuits par mois et par publication avant qu’un abonnement ne soit proposé, tandis que le second serait une version « freemium » permettant aux éditeurs de décider quels articles seraient gratuits et ceux qui seraient accessibles par abonnement.

« Dans le courant de l’année, de nombreux éditeurs ont identifiés les abonnements comme une priorité absolue, nous avons donc travaillé avec un groupe diversifié de partenaires pour concevoir, affiner et développer un test adapté à une variété de modèles d’actualités haut de gamme », précise Facebook dans son communiqué.

Les partenaires participant au test comprennent les publications suivantes : Bild, The Boston Globe, The Economist, The Houston Chronicle, The San Francisco Chronicle, La Repubblica, Le Parisien, Spiegel, The Telegraph, Tronc et The Washington Post.

Par ailleurs, dès lors qu’un utilisateur s’abonnerait à une publication, l’éditeur en gérerait la transaction sur son propre site et conserverait 100% des revenus. « Nous avons également entendu des éditeurs que le maintien du contrôle des prix, les offres, les relations avec les abonnés et 100% des revenus sont essentiels à leurs activités, et ce test est conçu pour cela ».

Des tests uniquement sur Android

Recode rapporte que Facebook ne teste que des Instant Articles sur Android, car Apple a des règles sur les abonnements dans les applications qui demandent à l’entreprise de conserver jusqu’à 30% des gains générés par les ventes via l’application. Bien que l’achat d’un abonnement se fasse en dehors d’Instant Articles, Apple le considère toujours dans l’application puisque Facebook agit comme le catalyseur de la transaction.

Lorsque les articles instantanés ont été introduits en 2015, les éditeurs restèrent méfiants car le format fournissait moins de revenus. Toutefois, beaucoup ont été attirés vers celui-ci pour des raisons de temps de chargement plus rapides et l’hypothèse qu’ils obtiendraient tellement de distribution dans le fil d’actualités de Facebook que le volume ferait la différence.

Reste à savoir maintenant comment ce test se conclura et si la possibilité de l’abonnement par l’entremise de Facebook peut être viable.

Source : The Verge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *