Un contenu irréprochable. Voilà l’objectif que doit poursuivre tout rédacteur web. Un but qui consiste à faire passer un message clair tout en cherchant à bien se positionner sur Google. Atteindre cet idéal ne peut s’opérer que dans le respect des bonnes pratiques de la rédaction. Focus.

Bien connaître sa cible

Avant de vous mettre à taper énergiquement sur votre clavier, vous devrez vous poser une question. Pour qui êtes-vous en train d’écrire ? C’est la réponse à cette question qui va définir de façon précise la pertinence de votre production. En effet, cette réponse vous aidera à trouver l’information à donner, le style et le ton à adopter. Vous ne pouvez pas rédiger un article sur le droit de la même manière qu’un texte sur le tourisme. Vous ne pouvez pas non plus vous adresser à un juriste comme s’il s’agissait d’une mère de famille.

Parmi les bonnes pratiques de rédaction, il est indispensable de définir clairement le profil de la cible à partir de la thématique et du sujet sur lequel vous rédigez. Vous devrez avoir une idée précise de son âge, de ses valeurs, de sa profession… Supposons que vous rédigez un article sur « Comment rédiger un contenu qui attire ? ». Ici, vous vous adressez aux rédacteurs web ou aux blogueurs, éventuellement aux entrepreneurs qui gèrent eux-mêmes leur site internet. Vous devrez donc utiliser un langage propre à ces profils afin que votre message puisse être optimal.

La première des bonnes pratiques de rédaction : Etudiez votre cible avant de rédiger

Une rédaction bien structurée

La structuration de l’article est essentielle à la fois pour le rédacteur et pour son audience. Elle permet au rédacteur de suivre un fil conducteur pour ne pas se perdre dans les arguments. Coté lecteur, c’est une aide précieuse pour trouver de façon claire l’information recherchée à travers une suite logique d’idées.

D’une manière générale, dans un article, vous devrez adopter la structure suivante. D’abord, la balise Title qui apparaîtra sur la page de résultats du moteur de recherche. Ensuite, le titre éditorial, encore appelé H1. Une introduction, ou chapeau, suivra. Le reste du texte sera ensuite organisé selon des sous-titres H2. Sous chaque H2, il doit y avoir une section de paragraphes. Si une section de paragraphes comporte plus de 250-300 mots, ajoutez des sous-titres H3 de sorte que le texte soit plus agréable à lire et fasse ressortir différentes idées. Ces bonnes pratiques de rédaction vous aideront à mieux structurer vos articles.

Le plan d’un article doit découler d’un besoin de satisfaire le lecteur. Il convient donc d’apporter précisément l’information recherchée. Deux techniques permettent d’atteindre cet objectif. Il s’agit de la fameuse règle des 5 W (Qui ? Quand ? Quoi ? Pourquoi ? Où ?). Cette technique permet de traiter le sujet dans tous ses aspects. Ensuite, vous pouvez utiliser la règle de la pyramide inversée qui consiste à aller de l’information clé aux idées moins importantes.

Une rédaction pour les internautes

Le rédacteur web doit viser l’internaute dans sa production. Mais l’internaute est un lecteur pressé. Vous devrez donc lui fournir rapidement ce qu’il recherche. Un autre aspect important est de rendre accessible votre production. Un contenu complexe dans un jargon technique est difficile à exploiter. Facilitez par conséquent la lecture en utilisant des phrases courtes, en privilégiant la voix active, tout en respectant la pyramide inversée.

Une rédaction pour les moteurs de recherche

Rédigez pour les internautes mais aussi pour les moteurs de recherche

Dans le but de satisfaire le lecteur, vous devrez aussi tenir compte des critères du moteur de recherche. En effet, votre rédactionnel doit être produit dans le respect des règles du référencement. Gardez en tête que la visibilité du site fait partie des objectifs de la rédaction web. N’oubliez donc pas d’avoir une approche SEO dans la production du contenu.

La dernière des bonnes pratiques de rédaction : la relecture du contenu

La dernière phase de la production de contenu web est la relecture. Les professionnels du métier le recommandent toujours. Relisez autant de fois que possible votre article. Lisez posément pour déceler les fautes d’orthographe, de conjugaison, et autres erreurs possibles. En cours d’écriture, même les perfectionnistes font des erreurs. Par ailleurs, lors de cette étape de relecture, lisez à haute voix. Vous verrez plus facilement si les idées s’ordonnent correctement et si les phrases restent fluides.

Les indispensables du rédacteur web

La boîte à outils Ecrire pour le Web
La boîte à outils Ecrire pour le Web


Réussir son référencement web - Edition 2018-2019
Réussir son référencement web – Edition 2018-2019

Bien rédiger pour le Web 4e édition
Bien rédiger pour le Web 4e édition


Le certificat Voltaire 2018


Devenir rédacteur web et en vivre
Devenir rédacteur web et en vivre


Le français correct : Guide pratique des difficultés
Le français correct : Guide pratique des difficultés

Ecriture web : SEO et Méthodes rédactionnelles
Ecriture web : SEO et Méthodes rédactionnelles

Manuel de journalisme web : Blogs, réseaux sociaux, multimédia...
Manuel de journalisme web : Blogs, réseaux sociaux, multimédia…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.