Combien de billets de blog écrire pour générer du trafic ?

On le sait, les blogs aident les entreprises à attirer de nouveaux visiteurs et à les convertir en prospects. Encore faut-il publier du contenu et qu’il soit pertinent et informatif. Cependant, avoir une idée de la quantité de contenus à produire et de la fréquence de publication pour générer un trafic potentiellement qualifié n’est pas chose aisée. Voici quelques éléments de réponse, issus d’une étude de HubSpot.

Combien de billets de blog dois-je publier par mois ?

Chaque fois qu’un billet de blog est publié, vous créez une nouvelle opportunité d’être trouvé dans les moteurs de recherche, d’être partagé sur les réseaux sociaux, d’obtenir un lien depuis d’autres sites et d’avoir un nouvel utilisateur interagissant avec votre entreprise.

Globalement, selon HubSpot, plus le nombre de billets de blog publiés est important, plus le trafic sur le site l’est également. Ce qui n’est pas une surprise en soi.

HubSpot révèle ainsi que les entreprises qui publient plus de 16 articles de blog par mois obtiennent 3,5 fois plus de trafic que celles qui publient 0 à 1 article par mois et ce, quelle que soit l’activité (B2B ou B2C) ou la taille de l’entreprise, même s’il existe quelques légères variations.

Impact du nombre de billets de blog sur le trafic mensuel

En outre, et c’est ce qui vous intéresse certainement le plus, c’est que ces mêmes entreprises qui publient plus de 16 articles par mois obtiennent environ 4,5 fois plus de prospects que celles qui ne publient qu’entre 0 et 4 billets de blog par mois.

Impact du nombre de billets de blog sur la génération de prospects mensuels

Le nombre total de billets de blog est-il important ?

En premier lieu, il faut savoir qu’une fois publiés, les billets de blog continuent de travailler pour vous, si ceux-ci sont pertinents, structurés et informatifs. On les appelle les « compounding blog posts ».

Les compounding blog posts sont des billets rédigés spécialement pour générer un flux de trafic constant au fil du temps. Ils se présentent généralement sous la forme d’une question (comment ? combien ? pourquoi ? etc.).

Leurs effets sont à opposer aux « decaying blog posts », des billets qui perdent de la valeur avec le temps et qui ne généreront plus de trafic au bout de quelques jours ou semaines. Globalement, on peut les assimiler aux actualités pour le côté éphémère de l’information contenue.

Selon HubSpot, 1 billet de blog sur 10 est un compounding post. Ces billets génèrent 38% du trafic total d’un site web. Au cours de sa vie, un compounding blog post crée autant de trafic que 6 posts normaux (decaying posts).

Pour revenir et répondre à la question principale de cette section, il apparait que plus le nombre de billets de blog publiés par les entreprises est élevé, plus le trafic entrant sur leur site web est important. Le point de bascule semble se situer aux alentours de 400 billets de blog. En effet, les entreprises qui ont publié plus de 400 posts ont obtenu environ 2 fois plus de trafic que les entreprises qui ont publié entre 300 et 400 billets, avec un effet un peu plus prononcé en B2C qu’en B2B.

Impact du nombre total de billets de blog sur le trafic entrant

Par ailleurs, plus le nombre de billets publiés est important, plus le nombre de prospects est élevé : les entreprises qui ont publié plus de 400 billets de blog ont obtenu plus de 3 fois plus de prospects que les entreprises qui ont publié entre 0 et 100 billets, toujours avec un effet un peu plus prononcé en B2C.

Impact du nombre total de billets de blog sur la génération de prospects

Que faut-il retenir au final ?

Le constat est simple : les entreprises qui s’engagent à publier régulièrement du contenu de qualité sur leurs blogs ont tendance générer davantage de trafic et de prospects, et ces résultats continuent de payer avec le temps. Vous pouvez consulter l’intégralité de l’étude sur HubSpot.

Si cet article vous a inspiré et vous a donné envie de capitaliser sur le Content Marketing pour dynamiser votre visibilité, votre autorité et vos ventes, vous pourriez être à la recherche d’un rédacteur web freelance. En ce sens, n’hésitez (surtout) pas à me contacter si vous avez des besoins rédactionnels.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *