Des nouvelles recherches révèlent que les adultes atteints de déficience cognitive légère pratiquant la méditation de pleine conscience pourraient bénéficier d’une amélioration de leur cognition.

Bien que cette étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Journal of Alzheimer’s Disease ce mois-ci, ait été réduite, ne comprenant que 14 participants, elle révèle cependant une association entre la méditation de pleine conscience et des signes d’amélioration des mesures de la cognition chez des adultes atteints d’une déficience cognitive légère (MCI).

La méditation de pleine conscience pourrait être la clé

Il n’existe actuellement aucun traitement ou thérapie permettant de prévenir l’apparition de la maladie d’Alzheimer chez les personnes atteintes de MCI, laquelle est souvent la première étape sur la voie de la maladie, mais des recherches sur le sujet sont en cours.

Pour cette étude, les chercheurs ont recruté 14 hommes et femmes âgés de 55 à 90 ans qui avaient reçu un diagnostic de MCI. Ils ont réparti aléatoirement ces participants en deux groupes. Le premier groupe a pris part à un cours de méditation de pleine conscience et de yoga de 8 semaines, tandis que le second a servi de contrôle (pas de méditation).

L’étude a révélé que ceux qui participaient à la réduction du stress basée sur la pleine conscience avaient amélioré leur cognition. L’étude a également montré que cette pratique avait des effets positifs sur l’hippocampe, une partie du cerveau qui joue un rôle dans la mémoire et l’apprentissage.

Des recherches antérieures ont montré que le stress chronique peut affecter négativement l’hippocampe, contribuant potentiellement à la MCI et à la maladie d’Alzheimer. Cette étude montre qu’il peut exister une option n’impliquant pas d’essais médicamenteux ou pharmaceutiques.

Une MCI n’empêche pas l’apprentissage de la méditation de pleine conscience

Avant l’étude, une partie des préoccupations était que les participants, en raison de la nature de la MCI, ne pourraient pas apprendre la nouvelle technique de méditation de pleine conscience. Cependant, les chercheurs ont constaté que les déficiences cognitives n’empêchaient pas les participants d’apprendre et d’utiliser avec succès la technique.

« Jusqu’à ce que des options de traitement pouvant empêcher la progression de la maladie d’Alzheimer soient trouvées, la méditation de pleine conscience peut aider les patients atteints de MCI. Notre étude a révélé des preuves prometteuses que les adultes atteints de MCI peuvent apprendre à pratiquer la méditation de pleine conscience et, ce faisant, augmenter leur réserve cognitive », ont commenté les chercheurs.

MCI et Alzheimer

La MCI est parfois l’un des premiers signes de la maladie d’Alzheimer. Bien que certains problèmes de mémoire fassent partie du processus de vieillissement, la MCI dépasse légèrement ce que les médecins considèrent comme normal du point de vue clinique pour les personnes du même groupe d’âge. Les symptômes incluent souvent la perte d’objets, l’oubli d’événements ou de rendez-vous, ainsi que des problèmes de vocabulaire.

Les médecins diagnostiquent la MCI en utilisant différentes méthodes, qui incluent généralement des tests de mémoire, de réflexion et de langage. Cependant, il n’y a toujours pas de traitement disponible qui puisse réduire les symptômes et éloigner la maladie d’Alzheimer. C’est pourquoi des recherches plus poussées sont essentielles et que cette étude est particulièrement prometteuse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.