Les actes de médecine douce sont de plus en plus plébiscités par les Français qui souhaitent soigner aussi bien leur corps que leur esprit. Pourtant, ces médecines naturelles, bien qu’efficaces, sont peu ou pas reconnues par l’Assurance maladie. Il est donc indispensable de trouver une mutuelle santé qui puisse proposer des remboursements intéressants de ces soins alternatifs.

Quelles sont les thérapies de médecine douce ?

Les médecines douces sont des médecines non-conventionnelles à visée thérapeutique mais dont l’action n’est pas démontrée, contrairement à la médecine conventionnelle dont l’efficacité est scientifiquement prouvée. À ce titre, les médecines douces sont également appelées médecines alternatives, médecines naturelles, médecines holistiques, ou encore médecines parallèles.

Si certaines de ses médecines trouvent leurs origines dans des traditions anciennes, comme l’acuponcture, la phytothérapie ou la médecine ayurvédique, d’autres sont apparues plus tardivement comme la naturopathie et l’ostéopathie. Actuellement, plus de 400 disciplines sont recensées comme médecines douces. Parmi elles, nous pouvons citer l’acuponcture, le reiki, le shiatsu, l’étiopathie, l’ostéopathie, la kinésithérapie, la réflexologie, la chiropractie, l’hypnose, la sophrologie, l’oligothérapie, la naturopathie, la phytothérapie, l’EMDR, l’iridologie, la luminothérapie, la mésothérapie, l’ergothérapie, la nutrition, la diététique, la nutrithérapie, l’auriculothérapie, la musicothérapie, la lithothérapie, l’aromathérapie, l’art-thérapie ou encore la florithérapie.

Médecine douce : la lithothérapie

Quels sont les remboursements de médecine douce par l’Assurance maladie ?

Compte tenu que la Sécurité sociale ne reconnaît pas encore l’efficacité médicale des médecines alternatives, bien que leur exercice soit reconnu, il n’existe actuellement aucune prise en charge par l’Assurance maladie des médecines douces. Seules les séances de certaines pratiques, comme l’hypnose ou l’acuponcture, et certains médicaments homéopathiques, prescrits par un médecin conventionné, peuvent faire l’objet d’un remboursement.

Dans ces cas, l’Assurance maladie peut prendre en charge 70 % du tarif conventionné (acuponcture par exemple) et jusqu’à 30 % s’il s’agit de l’homéopathie. Toutefois, sur ce dernier point, l’Assurance maladie devrait progressivement dérembourser les médicaments homéopathiques en pharmacie.

Quels remboursements de médecine douce par les mutuelles santé ?

Face à l’engouement des Français pour les médecines douces depuis les années 1980, les mutuelles et assurances santé ont dû s’adapter. Aujourd’hui, la plupart des complémentaires santé proposent des garanties couvrant les actes de médecine douce, souvent prenant la forme d’un forfait annuel. Parfois, il peut s’agir d’options.

Cela permet à l’assuré de profiter d’un remboursement d’un certain nombre de consultations annuelles sans faire exploser son budget ni le montant de ses cotisations.Certaines mutuelles se sont également plus ou moins spécialisées dans les garanties couvrant les actes de médecine douce, au même titre que certaines se sont spécialisées dans l’assurance chat et chiens.

Comment trouver une mutuelle qui rembourse bien la médecine douce ?

L’offre en matière de couverture des soins en médecine douce étant pléthorique, il est indispensable de comparer les garanties entre elles. En utilisant les comparateurs de mutuelles sur Internet, vous pouvez obtenir facilement et rapidement une comparaison des meilleures offres de mutuelles pour médecine douce ainsi que des devis gratuits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.