L’effet des différents aliments sur la santé intestinale dépend de nombreux facteurs, notamment du régime suivi et des sensibilités alimentaires. Le point sur les aliments qui détraquent notre microbiome intestinal et comment y remédier.

Pourquoi la santé intestinale est-elle importante ?

Les bactéries et autres microbes que notre intestin héberge aident le corps à digérer les aliments. Ils peuvent également jouer un rôle important en aidant l’organisme à lutter contre les bactéries et microbes nuisibles, ainsi que les levures. Les aliments qui favorisent la santé intestinale peuvent nourrir de bonnes bactéries ou ajouter de nouvelles bactéries utiles à l’intestin. Des aliments moins sains peuvent provoquer des problèmes gastro-intestinaux ou endommager les bactéries intestinales.

La colonie complexe d’organismes vivant dans l’intestin peut affecter pratiquement tous les aspects de la santé. Les chercheurs commencent seulement à comprendre les effets profonds du microbiome intestinal.

Lorsque le corps ne possède pas le bon équilibre de bactéries, certains organismes peuvent se développer de manière incontrôlée, ce qui a un impact notamment sur les infections fongiques. Par exemple, une personne prenant des antibiotiques peut connaître des modifications de ses bactéries intestinales qui la rendent plus vulnérable aux infections à levures.

Jusqu’à présent, les recherches suggèrent que la santé intestinale pourrait jouer un rôle dans la santé mentale, y compris la dépression et l’anxiété, l’inflammation, l’obésité, le diabète, le syndrome métabolique, la santé du foie et le syndrome du côlon irritable.

Quels sont les aliments à éviter ?

Les protéines animales

Les aliments d’origine animale (viande, produits laitiers et œufs) offrent de nombreux avantages pour la santé. Ils sont riches en protéines et autres nutriments, tels que la choline. Cependant, les personnes qui consomment une alimentation très riche en protéines animales peuvent subir des modifications néfastes de leur microbiome intestinal.

Les recherches scientifiques sur le sujet suggèrent que les personnes qui consomment beaucoup de protéines, en particulier des protéines animales, courent un risque plus élevé de maladie inflammatoire de l’intestin, une maladie chronique qui peut refléter une mauvaise santé intestinale.

Aliments riches en FODMAP

Les aliments riches en FODMAP conviennent à de nombreuses personnes mais peuvent causer des problèmes gastro-intestinaux chez celles souffrant notamment du syndrome du côlon irritable. Les FODMAP sont des aliments riches en hydrates de carbone à chaîne courte, en disaccharides, en monosaccharides et en alcools associés, peu absorbés par l’intestin grêle.

Certains aliments riches en FODMAP incluent les aliments transformés contenant du sirop de maïs à haute teneur en fructose, du sorbitol et d’autres édulcorants artificiels. Les jus de fruits, l’agave, le miel, les figues, les abricots, les avocats et certains condiments tels que la confiture ou l’houmous contiennent également des FODMAP.

Les aliments contenant des antibiotiques

Les agriculteurs, en particulier ceux qui opèrent à grande échelle, traitent souvent les animaux avec des antibiotiques pour réduire le risque d’infections graves. L’utilisation d’antibiotiques reste controversée et certains pays européens ont une règlementation stricte pour contrôler cette pratique.

Une exposition excessive aux antibiotiques, notamment chez les personnes ou un animal non malade, peut favoriser la résistance aux antibiotiques. Cela se produit lorsque les bactéries exposées de manière répétée aux antibiotiques évoluent pour résister aux médicaments.

Les antibiotiques ne font pas que tuer les mauvaises bactéries. Ils peuvent également tuer celles qui sont utiles dans l’intestin. Certaines personnes prennent d’ailleurs de probiotiques lorsqu’elles sont sous antibiotiques afin de contrecarrer les effets secondaires de ces derniers.

Les aliments frits

Les aliments frits sont plus difficiles à digérer pour le corps. Ils sont la plupart du temps cuisinés avec des huiles riches en graisses saturées et trans qui peuvent irriter davantage l’estomac, provoquant des diarrhées, des gaz et des maux d’estomac. Les aliments frits peuvent également favoriser la croissance de bactéries intestinales nuisibles.

Limiter les aliments frits réduit le risque de maladie du foie, lesquelles peuvent causer divers problèmes gastro-intestinaux et nuire à la santé globale. Les médecins conseillent parfois aux personnes souffrant de problèmes de foie de cesser de consommer des aliments frits.

Quels sont les meilleurs aliments pour la santé intestinale ?

De nombreux aliments nutritifs peuvent aider à promouvoir la santé intestinale. Les groupes d’aliments particulièrement utiles comprennent les prébiotiques, qui aident à nourrir les bonnes bactéries, et les probiotiques, qui peuvent ajouter des bactéries bénéfiques dans l’intestin.

Les aliments prébiotiques

Les prébiotiques sont des aliments ou des ingrédients alimentaires non digérés par l’organisme. Les bactéries peuvent ainsi les fermenter et les utiliser directement pour se nourrir.

Tous les prébiotiques sont un type de fibre, mais toutes les fibres ne sont pas des prébiotiques. Cela aide à expliquer pourquoi certaines formes de fibres peuvent être meilleures pour la santé de l’intestin que d’autres.

Parmi les aliments sains prébiotiques, citons l’ail, les oignons, le blé, le soja, l’avoine, l’artichaut, l’asperge et le poireau.

Les aliments probiotiques

Les probiotiques contiennent des bactéries saines. Les ferments de yahourt, certains fromages et produits laitiers contenant des bactéries font partie des probiotiques. Les aliments fermentés, tels que le kimchi, le tempeh, le miso et la choucroute, sont également des probiotiques. Attention toutefois, certains probiotiques sont aussi des aliments riches en FODMAP.

La supplémentation en prébiotiques et probiotiques

Les personnes qui cherchent à améliorer leur santé intestinale peuvent consommer des probiotiques et des prébiotiques sous forme de suppléments. Ces derniers sont la plupart du temps disponibles en boutiques bio et, pour certains, en pharmacie.

Pour conclure

Aucun aliment n’est la clé magique d’une bonne santé intestinale. Certains aliments fermentés, qui sont souvent des choix probiotiques populaires, peuvent en réalité détériorer la santé de l’intestin chez les personnes suivant un régime pauvre en FODMAP.

Il est préférable d’éviter ou de réduire d’autres aliments, tels que la viande rouge et aliments frits, pour améliorer la santé de l’intestin. Les personnes qui souhaitent améliorer leur santé intestinale devraient discuter avec leur médecin ou leur diététicien de leurs objectifs spécifiques en la matière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.