Le régime céto et le régime paléo sont parmi les régimes les plus populaires de nos jours. Ils partagent certaines similitudes, mais il existe également des différences dans les aliments qu’ils autorisent et excluent. Focus.

Les régimes céto et paléo, c’est quoi ?

Le régime cétogène (céto ou kéto) est axé sur la consommation d’un certain équilibre de macronutriments. L’objectif est d’entrer dans un état de cétose, où le corps commence à brûler des graisses.

Le régime paléo se concentre sur la consommation d’aliments que les humains auraient consommés à l’âge de pierre. L’objectif est d’éliminer les aliments transformés modernes pour perdre du poids et améliorer la santé globale.

Les régimes céto et paléo sont deux options diététiques visant à améliorer la santé, à éliminer les aliments hautement transformés et à favoriser la perte de poids.

Le régime cétogène (céto)

Un régime céto est un plan alimentaire qui consiste à consommer beaucoup de graisses saines, des protéines et peu de glucides.

Le corps utilise généralement les glucides comme carburant pour l’énergie. Lorsqu’une personne ne consomme pas assez de glucides, le corps commence à utiliser les réserves de graisse et de protéines. Dans le cas de la véritable cétose, le foie récupère la graisse stockée et la transforme en cétones, que le corps utilise pour produire de l’énergie. Atteindre cet état de cétose est l’objectif du régime céto.

Certains pensent que la cétose est un moyen efficace de perdre l’excès de graisse et de réduire les risques de problèmes tels que les maladies cardiaques et le diabète. En général, une personne suivant un régime céto devrait consommer :

  • 70-80 % de matières grasses
  • 20-25 % de protéines
  • 5-10 % de glucides

Le régime céto encourage et exclut des aliments spécifiques. Une personne suivant le régime céto ne peut pas obtenir ses glucides de céréales ou de légumineuses. Ses glucides doivent provenir d’un légume favorable au céto, comme les légumes à feuilles, ou d’un petit groupe de fruits, principalement des baies.

Le régime paléo

Un régime paléo est un plan diététique axé sur les aliments que les humains consommaient à l’époque paléolithique. Ce régime vise à éliminer les produits fabriqués selon les méthodes modernes de traitement des aliments et de culture. Les personnes suivant le régime paléo peuvent choisir des aliments que nos ancêtres de l’âge de pierre auraient pu chasser ou cueillir pour se nourrir. Le régime alimentaire d’un homme de l’âge de pierre aurait varié en fonction des ressources naturelles disponibles dans sa région.

Certaines personnes estiment que le corps humain n’est pas bien adapté aux aliments modernes. Selon les partisans du régime paléo, le fait de supprimer ces aliments peut aider à perdre du poids et à prévenir les maladies cardiaques et le diabète.

Un régime paléo exclut les aliments hautement transformés, ainsi que les légumineuses, les céréales et les produits laitiers. Il encourage cependant la consommation de graisses saines, telles que celles d’animaux sauvages ou nourris à l’herbe, d’huile de noix, de beurre, d’huile d’olive et d’avocats. Il recommande également la consommation de plus grandes quantités de protéines animales.

Les similitudes entre régime céto et régime paléo

Les deux régimes encouragent la consommation de nombreux aliments entiers nutritifs et excluent les aliments hautement transformés. Les deux impliquent un faible apport en glucides et ne permettent pas la consommation de céréales et de légumineuses. Ils privilégient la viande pour les protéines.

D’une manière générale, les régimes céto et paléo comprennent des noix, des graines, de la viande non transformée, des fruits de mer, des œufs, des graisses saines (huile d’olive, huile d’avocat, huiles de noix) et les féculents.

Évidemment, les deux régimes excluent de nombreux aliments malsains, notamment les aliments transformés et les aliments contenant du sucre blanc ou brun, du sirop de maïs ou d’agave.

Ils excluent également une variété d’aliments que beaucoup considèreraient que sains, notamment les grains entiers (riz, quinoa, blé, pâtes, pain et avoine) et les légumineuses (haricots, arachides, poids, soja et lentilles).

Quelles sont les différences spécifiques entre les régimes céto et paléo ?

Les régimes céto et paléo excluent différents aliments. Le régime céto exclut les aliments riches en sucre, y compris la plupart des fruits, tandis que le régime paléo autorise davantage de fruits et certains édulcorants naturels. Ils ont également des règles différentes pour les viandes, les légumes et les produits laitiers.

Viande transformée

Le régime paléo se concentre sur les aliments naturels et la consommation de pièces de bêtes nourries à l’herbe, sans viande transformée.

Le régime céto autorise toutes les viandes sans sucre ajouté ni glucides (le bacon et les saucisses, pouvant contenir du sucre, sont exclues).

Édulcorants et sucre

Le régime paléo autorise certains édulcorants naturels (miel brut, sirop d’érable, sucre de datte, sucre de coco) mais ne permet pas les édulcorants artificiels, résultants de la technologie moderne.

Le régime céto ne permet pas les sucres, mais autorise certains édulcorants artificiels tels que la stevia et le sucralose.

Féculents

Les féculents ne sont pas autorisés dans le régime céto puisqu’ils possèdent une teneur élevée en amidon ou en glucides. Cependant, le régime paléo permet plusieurs de ces légumes nutritifs avec modération, tels que les patates douces, les betteraves et les carottes.

Fruits

Le régime paléo autorise tous les fruits, et ceux avec une forte teneur en sucre avec modération. Le régime céto ne permet que les fruits les moins sucrés, principalement les baies, mais aussi les canneberges, les pêches, les abricots, les pommes et les prunes.

Produits laitiers

Le régime paléo ne permet aucun produit laitier, tandis que le régime céto permet les produits laitiers sans sucre.

Pour conclure sur les régimes céto et paléo

Les régimes céto et paléo ont tous deux des directives spécifiques qui incluent et excluent certains types d’aliments. Il existe quelques similitudes mais beaucoup de variation entre ces régimes. Les deux peuvent avoir des avantages pour la santé, liés notamment à l’élimination des aliments hautement transformés, ce qui peut aider à perdre du poids.

Pour la plupart des gens, ces régimes nécessitent un changement radical par rapport aux habitudes alimentaires classiques. Il peut être difficile pour certains d’éliminer toutes les céréales et les légumineuses et augmenter les matières grasses sur le long terme. Toutefois, les personnes suivant ces régimes doivent également s’assurer qu’elles répondent toujours à leurs besoins nutritionnels.

Avant de modifier son régime alimentaire, notamment pour l’un ou l’autre de ces régimes, il est préférable de consulter et d’en parler à un médecin, en particulier si la personne souffre de diabète, de maladie cardiaque ou d’autres problèmes de santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.