Le régime végétalien, ou vegan, fait de plus en plus d’adeptes, s’inscrivant notamment dans une démarche bio et de retour au naturel. Au-delà des valeurs alimentaires et de l’éthique pro-animale qu’il véhicule, le régime végétalien est également bon pour la santé. Focus.

Qu’est-ce que le régime végétalien ?

Le régime végétalien implique de ne consommer que des produits alimentaires à base de plantes et d’éviter tout produit d’origine animale, y compris le miel, les œufs et les produits laitiers. Le tofu, le tempeh et les champignons sont trois des nombreuses alternatives aux nutriments contenus dans la viande.

Un régime végétalien peut constituer une option particulièrement nutritive, car il contient peu de graisses saturées et est riche en nutriments. Toutefois, des suppléments peuvent être recommandés pour remplacer les niveaux de certains nutriments présents dans la viande, comme la vitamine B12.

Les raisons de suivre un régime végétalien incluent souvent le refus de la cruauté envers les animaux. Un vegan refusera d’ailleurs catégoriquement l’utilisation de toute chose en provenance du règne animal, comme certains vêtements (peaux, cuir, etc.), les savons, les accessoires en cuir, ou encore certains cosmétiques comme le rouge à lèvre qui peut contenir de la cire d’abeille, voire de l’huile de foie de requin. Mais ce peut être également pour des considérations environnementales (mouvance anti-industrialisation) ou simplement pour perdre du poids et mener une vie plus saine.

Quelle est la différence entre un régime vegan et un régime végétarien ?

Il existe d’importantes différences entre les régimes végétalien et végétarien qui ont une incidence sur le choix des aliments et l’apport nutritionnel. La principale différence est que les végétariens ne consomment pas de viande sans pour autant abandonner les produits laitiers et les œufs. Les végétaliens ne consomment aucun produit d’origine animale.

Les végétaliens ont donc davantage besoin de compléter leurs éléments nutritifs, en particulier le calcium que l’on trouve en abondance dans le lait.

Le végétalisme fait surtout référence à un choix de vie qui exclut les produits d’origine animale, tandis que le végétarisme est un choix alimentaire.

Quels sont avantages du régime vegan sur la santé ?

Aucune graisse animale dans un régime végétalien

Un régime végétalien peut avoir un impact extrêmement positif sur la santé. Ainsi, un régime purement végétal est en mesure de fournir les éléments nutritifs essentiels à la santé tout en éliminant le risque de consommation de graisses animales potentiellement nocives.

À de nombreuses reprises, les graisses animales ont été associées à diverses maladies et affections, notamment le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques et certains cancers. Les sources animales sont également susceptibles de représenter 13 des 15 sources de matières grasses produisant du cholestérol.

En supprimant les graisses animales de l’alimentation, le risque de nombreux problèmes de santé peut être considérablement réduit. Les graisses animales peuvent également transférer des produits chimiques industriels et des toxines à leur environnement. Des huiles et des graisses végétales saines, comme l’huile d’olive, fournissent des acides gras nécessaires sans augmenter les niveaux de mauvais cholestérol (LDL).

Une meilleure santé cardiaque grâce au régime végétalien

Les personnes qui suivent un régime exclusivement à base de plantes absorbent moins de calories que celles qui suivent un régime occidental standard. Ce qui se traduit souvent par un indice de masse corporelle (IMC) plus faible et par une réduction du risque d’obésité.

Un IMC faible est lié à des concentrations globales de mauvais cholestérol moins élevées et une pression artérielle légèrement inférieure aux végétariens qui consomment des produits laitiers. De faibles niveaux de LDL permettent également de réduire le risque de mortalité par AVC ou par cardiopathie ischémique.

Le régime végétalien pour des os en pleine santé

Le calcium est essentiel pour la santé des os. Or, sans apport par des produits laitiers, les vegans doivent trouver d’autres sources de ce nutriment. Le chou frisé, les figues, les épinards, les feuilles de navet et les pois aux yeux noirs (niébé) sont d’excellentes sources de calcium.

Les substituts du lait sont de plus en plus disponibles, tels que le lait de soja et le lait d’amande. Il existe même du fromage végétalien.

Les os ont également besoin de magnésium, de potassium et de vitamines D et K. Les fruits, le soja et certains légumes contiennent des quantités appropriées de ces nutriments. L’exposition quotidienne au soleil procure quant à elle la vitamine D nécessaire pour que le corps synthétise le calcium.

Moins de maladies chroniques chez les vegans

Les régimes à base de plantes peuvent neutraliser la probabilité génétique d’une personne de développer une maladie chronique, telle que le diabète de type 2. Cette faculté serait due, selon les recherches scientifiques, aux antioxydants contenus dans les aliments à base de plantes qui peuvent combattre le stress oxydatif responsable des lésions cellulaires et de l’inflammation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.