L’histoire de James Bond est intimement liée à certaines marques de luxe. En ce qui concerne les automobiles, et bien que différentes marques aient équipé le plus célèbre des agents secrets, Aston Martin reste la référence James Bond. Alors que Daniel Craig vient de figurer dans son dernier film avec le costume de 007, retour sur les modèles du constructeur britannique conduits, voire pilotés, par Daniel Craig durant les films de la franchise.

Aston Martin DB5 et DBS dans Casino Royale

Casino Royale, sorti en 2006, était une histoire de premières. Première interprétation mythique de Daniel Craig, mais aussi retour aux classiques avec la reprise de l’une des nouvelles historiques de Ian Fleming, ce qui ne fut plus le cas lors des précédentes créations avec Pierce Brosnan.

Il s’agissait également de la première fois de l’histoire de la saga que James Bond pilotait deux Aston Martin au sein du même film !

Quel début historique pour Craig, remportant d’ailleurs la DB5 directement au casino. Liée à la légende de ce film, cette fantastique voiture a également permis au poker de s’intégrer dans la majeure partie du scénario et à de nombreux joueurs de sauter le pas sur des plateformes de casino sans défiance.

L'iconique Aston Martin DB5 dans Casino Royale
L’iconique Aston Martin DB5 dans Casino Royale

Avec une DB5, et la nouvelle DBS créée pour l’occasion, les amateurs de belles cylindrées ont, eux aussi, su vibrer avec Casino Royale.

Dès le début de Quantum of Solace, suite de Casino Royale, la DBS faisait son grand retour après que Bond l’eût détruite auparavant. Sans spoil majeur, il va sans dire qu’il ne le laissera pas non plus immaculée dans cet épisode…

Étonnamment, la DB5 est toujours apparue – souvent à des fins émotionnelles fortes comme dans Skyfall – sous l’ère Daniel Craig. Exception faite de Quantum of Solace, considéré par beaucoup comme le moins bon film avec Craig.

Aston Martin DB10

L’entreprise avec une belle histoire et basée à Gaydon n’a jamais failli à la tâche. En 2015, Spectre était une nouvelle occasion de créer un monstre, spécialement pour la saga.

DB10, comme dix exemplaires produits. Seulement deux restèrent intactes après le tournage, au plus grand dam des amoureux de belles mécaniques.

L'Aston Martin DB10 sur le tapis rouge à la première de Spectre à Berlin.
L’Aston Martin DB10 sur le tapis rouge à la première de Spectre à Berlin.

Avec un moteur V8 de 426 chevaux en boîte manuelle, Aston Martin a tout bonnement construit un monstre pour les services secrets (fictifs) de Sa Majesté.

Mourir peut attendre : les petits plats dans les grands

La liste était longue pour le dernier opus de la franchise avec Craig. Aston Martin a clairement voulu célébrer, avec style, ce partenariat historique. La DB5 était évidemment présente, mais accompagnée au fil des minutes du film, d’une V8 Vantage, d’une DBS Superleggera et surtout, d’une Valhalla.

Récent modèle d’Aston Martin, cette supercar limitée à 500 exemplaires marque un tournant avec le premier moteur hybride de la marque. Sans qu’elle ne soit pilotée dans le film, la voiture fait seulement un caméo. Mais il est bien possible qu’elle rugisse de nouveau dans les prochains films de la saga avec ses 950 chevaux cumulés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.