Direction Åndalsnes en Norvège, à la découverte d’un site exceptionnel : le Mur des Trolls, ou Trollveggen en norvégien. Ce mur fait partie de la chaîne de montagne Trolltindene dans les Alpes scandinaves, sur la côte ouest de la Norvège. Cet incroyable rocher, culminant à plus de 1 700 mètres d’altitude et bordant la vallée de Romsdalen, se targue d’être la plus haute paroi rocheuse verticale d’Europe.

Trollveggen : un massif rocheux exceptionnel

Il y a dix mille ans, la dernière période glaciaire a pris fin et a révélé un paysage façonné par les glaciers. La Norvège occidentale est un magnifique exemple de ces gigantesques processus géologiques. Comme pour le reste du pays, elle a été façonnée pendant plusieurs périodes glaciaires qui ont creusé les profondes vallées et les fjords que nous connaissons aujourd’hui.

Des massifs imposants, coiffés de neige, surplombent des vallées verdoyantes et luxuriantes. Dans de nombreux endroits de Norvège, les montagnes prennent des formes spectaculaires, mais le long de la vallée de Romsdalen, la nature a été sculptée à l’extrême.

À l’ouest de la vallée, à quelques kilomètres au sud d’Åndalsnes, un gigantesque mur de pierre vertical se dresse effrontément sur plus de 1 100 mètres de hauteur depuis sa base : le Trollveggen, ou Mur des Trolls.

Trollveggen : entre prestige et danger

Avant 1965, d’aucuns pensaient qu’il était possible de gravir la paroi de la face nord du Trollveggen, la plus verticale, jusqu’à ce qu’un groupe d’alpinistes norvégiens, devançant un groupe d’alpinistes britanniques d’une petite journée, prouvent le contraire. Il leur a fallu 14 jours pour atteindre le sommet en empruntant deux itinéraires différents. Depuis lors, le Mur des Trolls est devenu un objectif prestigieux pour les grimpeurs du monde entier. En 1967, c’est au tour d’un groupe de grimpeurs français, dont Patrick Cordier, de réussir l’ascension de la face nord du Trollveggen.

Trollveggen (Mur des Trolls - Norvège)

En 1980, le Finlandais Jorma Oster a sauté en parachute du sommet du Mur des Trolls, ce qui a attiré l’attention des base jumpers qui affluèrent du monde entier pour relever ce défi exceptionnel. Au cours des premières années, il y eut plus de 150 sauts depuis le sommet du Trollveggen. Le norvégien John Mjøen y a d’ailleurs établi le record du monde de base jump de l’époque, avec 34 secondes de chute libre.

Mais en 1986, après plusieurs accidents mortels, dont celui du “père” du base jump, Carl Boenish en 1984, et de dangereuses opérations de sauvetage, le base jump au Trollveggen est définitivement interdit. En raison de fréquentes chutes de pierres, il est également interdit de piloter un hélicoptère près du mur, rendant désormais impossible tout sauvetage sur la plus grande partie de la paroi.

Trollveggen : excursion au pays des trolls

Les trolls occupent une place centrale dans le folklore norvégien. Vieux, poilus, avec des arbres poussant sur leurs têtes. On ne les voit pas, mais ils sont partout. Un folklore d’ailleurs brillamment mis en scène par André Øvredal dans son film Troll Hunter en 2010.

Trollveggen (Mur des Trolls - Norvège)

Les boutiques de souvenirs regorgent de trolls miniatures, de cartes postales les représentant et d’une multitudes d’autres produits dérivés. Des statues de pierre sont érigées sur les belvédères surplombant les vallées et chaque partie de la Norvège possède un lieu rappelant ce folklore local : la baie des trolls, la vallée des trolls, la montagne des trolls…. Mais il n’y a qu’un seul Mur des Trolls.

La légende raconte que les trolls qui n’étaient pas rentrés dans leurs foyers avant le lever du soleil étaient transformés en pierre. C’est pourquoi la vallée de Romsdalen serpente entre des montagnes aux parois vertigineuses et aux formes spectaculaires : des dizaines de trolls auraient été pris au piège au fil des siècles.

Trollveggen : pas uniquement pour les casse-cou

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Trollveggen n’est pas qu’un gigantesque relief réservé aux grimpeurs et alpinistes. Si vous êtes raisonnablement en forme et préparé, vous pouvez randonner sur la face ouest, nettement moins abrute que la face nord. Plusieurs sentiers balisés vous permettent en seulement trois heures d’atteindre le sommet de la paroi. De là, en étant assez bien entraîné et familiarisé avec les terrains rocheux et escarpés, vous pouvez gagner la plus haute flèche du massif, culminant à 1 788 mètres, et savourer le panorama impérial que vous offre cet exceptionnel point de vue.

Où loger près de Trollveggen ?

À seulement 7 km du village de Trollstigen et 4,3 km du Trollveggen, les 12 cottages du Trollstigen Resort vous offrent une vue imprenable sur le massif. Les tentes, les caravanes et les camping-cars sont également les bienvenus.

Trollstigen Resort  – Gryttenvegen 467, 6300 Åndalsnes, Norway – +47 923 52 217 – www.trollstigenresort.no

Situé au coeur d’Åndalsnes, le Grand Hotel Bellevue propose une vue panoramique sur le fjord Romsdalsfjord depuis son restaurant “La Vue“. Un emplacement unique pour découvrir le Trollveggen depuis la vallée et le fjord.

Grand Hotel Bellevue – Åndalg 5, 6300 Åndalsnes, Norway – +47 71 27 500 – www.grandhotel.no

Crédit photos : Flickr – Max a.k.a. Cardinal Guzman

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de saisir votre commentaire !
Veuillez saisir votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.